..

Inscription

<retour
   
Bref aperçu des livres du Pentateuque • Partie 2

Nous poursuivons le «bref aperçu des livres du Pentateuque» dont la première partie a été publiée dans le numéro 38 - de juin 2017.

Nombres

La traversée du désert

Dans la Bible hébraïque, le titre du livre des Nombres est tout simplement : « Dans le désert », qui est dérivé des mots trouvés dans le premier verset du livre. C’est un titre bien à propos puisque le thème du livre est le voyage des fils d’Israël à travers le désert, même si leur voyage ne commence réellement qu’au chapitre 10, v. 11. Le livre couvre une période de plus de 38 ans (comp. Nom. 1 : 1 avec Deut. 1 : 3) et relève l’incrédulité du peuple. Il en est résulté que Dieu a fermé, à l’ancienne génération, l’entrée dans la terre promise (chap. 14).

Dans l’application ce sont notre service et notre marche qui sont les deux éléments principaux de ce livre – tout comme s’approcher et rendre culte étaient caractéristiques du Lévitique. C’est pourquoi les Lévites sont au premier plan dans les Nombres, de la même manière que les sacrificateurs le sont dans le Lévitique. Certains des types et des événements historiques que l’on trouve dans les Nombres ne sont relatés que dans ce livre et sont tout à fait en accord avec les thèmes principaux de la traversée du désert, le service et la marche :

1.   La position et les tâches assignées aux trois familles des Lévites – les Guershonites, les Kehathites et les Merarites (chap. 3).
2.   Les couvertures pour le mobilier et les ustensiles du tabernacle quand ils étaient transportés dans le désert (chap. 4).
3.   La loi du nazaréen (chap. 6).
4.   Les trompettes d’argent (chap. 10).
5.   Les douze espions et la grappe d’Eshcol (chap. 13-14).
6.   La houppe ou la frange de bleu aux coins des vêtements des Israélites (chap. 15).
7.   Le sacrifice de la génisse rousse (chap. 19).
8.   Le serpent d’airain (chap. 21).
9.   Les quatre prophéties de Balaam (chap. 22-24).

Le lecteur sera richement récompensé en approfondissant les leçons qui sont contenues dans ces types. Ceux-ci montrent comment notre Dieu pourvoit à nos besoins, dans toutes les occasions, pendant que nous poursuivons notre route vers la gloire céleste !

Le service des lévites

Dans les Nombres, nous trouvons une préfiguration frappante des enseignements de la première épître de Paul aux Corinthiens. Nous y trouvons la disposition des tribus, des lévites et des sacrificateurs autour de la demeure de Dieu, le tabernacle (Nom. 1-4). Ceci est significatif en relation avec la première épître aux Corinthiens, car c’est dans cette épître que nous est présentée la vérité que Dieu habite au milieu de son peuple (1 Cor. 3 : 16-17 ; 14 : 25) ; nous y trouvons aussi dans les chapitres 3, 4, 9, 12 et 14 des instructions concernant les serviteurs et le fonctionnement des dons. Le Saint-Esprit distribue des dons comme il lui plaît, de la même manière qu’une place et un rôle étaient attribués à chaque tribu et à chaque famille autour du tabernacle.

Voyons un exemple : les trois familles de lévites avaient la charge du transport des différentes parties du tabernacle. L’une des tâches de la famille de Merari était de porter les pieux et les cordages (Nom. 3 : 35-37). Le Merarite est comme quelqu’un, dans le corps de Christ, que nous pourrions peut-être estimer moins honorable parce qu’il n’a pas un ministère important ou public (1 Cor. 12 : 23). Mais combien nécessaire était le service humble et caché du Merarite pour que le tabernacle soit bien stable ! Il correspond au membre du corps auquel on doit donner un plus grand honneur.

Sur une note plus solennelle, l’apôtre emploie la rébellion et le péché d’Israël, rapportés dans les Nombres, pour nous servir d’exemple et d’avertissement à nous qui sommes chrétiens (1 Cor. 10 : 5-11). Dans les Nombres, nous voyons aussi l’arche du témoignage qui se déplaçait à travers le désert à l’avant-garde du peuple. Dans la première épître aux Corinthiens, Paul considère l’Assemblée dans son administration et sa condition sur la terre, à la différence de l’épître aux Éphésiens où elle est vue dans les conseils de Dieu. Ceci est remarquablement présenté dans le livre des Nombres dans l’organisation du camp et son déplacement à travers le désert.

Deutéronome

Obéissance

Le titre «Deutéronome» vient de la traduction grecque de l’Ancien Testament et signifie seconde loi, une répétition de la loi. Cependant le titre original hébreu décrit plus précisément son contenu, en l’appelant simplement «paroles» – titre tiré du premier verset du livre : «Ce sont ici les paroles».

Le Deutéronome consiste en grande partie en paroles et en exhortations adressées au peuple par Moïse. En contraste avec les autres livres du Pentateuque, qui sont davantage de nature historique, le Deutéronome est principalement une rétrospective de la traversée du désert et une perspective de l’entrée dans le pays de Canaan. Les fils d’Israël sont vus campant dans les plaines de Moab. Dans quelques semaines seulement, ils entreront dans le pays. Le voyage depuis Horeb aurait pu se faire en onze jours seulement, mais à cause de sa désobéissance, la génération précédente avait passé près de quarante ans dans le désert (Deut. 1 : 2 ; Nom. 14 : 29-35). Moïse était maintenant près de mourir et il s’adresse à la génération suivante avant qu’elle traverse le Jourdain. Il n’y a pas autant de types dans le Deutéronome que dans les quatre premiers livres du Pentateuque. Toutefois, comme nous l’avons mentionné, l’accent est mis sur l’obéissance à la Parole, qui est présentée comme une condition nécessaire pour profiter des bénédictions du pays.

Il y a une leçon qui est clairement placée devant nous dans le Deutéronome, c’est que l’obéissance aux commandements de l’Éternel est le chemin de la bénédiction. Il est évident que le chrétien n’est pas sous la Loi, mais l’obéissance est la clé pour une vie chrétienne heureuse. Comme cela a été dit : « Le salut est par la grâce moyennant la foi, mais le bonheur est par l’obéissance. »

Toutes les citations que le Seigneur Jésus a énoncées à Satan au cours de ses tentations sont tirées du livre du Deutéronome (cf. Luc 4 : 1-12). Il était l’homme obéissant et dépendant, l’Israélite fidèle. Puissions-nous suivre ses traces par sa grâce !

« Ecoute, Israël: L’Eternel, notre Dieu, est un seul Eternel. Et tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, et de toute ton âme, et de toute ta force. Et ces paroles que je te commande aujourd’hui, seront sur ton cœur » (Deut 6 : 4-6). Ces versets sont une partie d’une prière qui est faite dans les synagogues du monde entier. Elle est appelée « schma » qui signifie en hébreux « entendre ». Oui, les fils d’Israël devaient écouter toutes les paroles de Dieu et obéir à sa voix.

En comparaison avec le Lévitique et les Nombres nous ne trouvons aucun enseignement adressé aux sacrificateurs au sujet du service de Dieu. Pourquoi cela ? Parce que ce livre s’adresse à tout le peuple. Les paroles de Dieu devaient se graver dans leurs cœurs. Même si nous ne sommes plus sous la loi, nous sommes tenus à obéir. A ce sujet quelqu’un a dit : « une obéissance inconditionnelle et une soumission à la volonté de Dieu, voilà le premier devoir moral de l’homme à tout âge. »

Christ, le grand prophète

Cette exhortation à l’obéissance ressort d’une manière remarquable dans le Deutéronome à l’occasion d’une prophétie au sujet du Messie : « L’Eternel, ton Dieu, te suscitera un prophète comme moi, du milieu de toi, d’entre tes frères; vous l’écouterez » (Deut. 18 : 15). C’est d’autant plus remarquable qu’elle se trouve dans un livre qui contient peu de choses prophétiques. Toutefois, cette prophétie est une des plus grandes de toute la Bible. Elle est citée à plusieurs reprises dans le Nouveau Testament en rapport avec le Seigneur Jésus. Mais son peuple ne l’a pas écouté et l’a même rejeté.

Maintenant il appelle les hommes de toutes les nations. Quel privilège ! Mais est-ce que nous lui obéissons ? Que nous puissions autant écouter le grand prophète de Dieu que lui obéir !

Résumé

Dans la Genèse nous voyons la création, le commencement et la fondation de toute chose.

Dans l’Exode il est question de la rédemption du peuple de Dieu.

Dans le Lévitique nous sont présentés les principes pour s’approcher de Dieu et pour l’adoration.

Dans les Nombres nous trouvons en image notre marche et notre service sur cette terre.

Dans le Deutéronome l’accent est mis sur l’écoute de la Parole de Dieu et sur l’obéissance envers Dieu.



Auteur: Bryan Reynolds