..

Inscription

<retour
   
Jésus Christ - Dieu éternel et véritable homme

La vérité sur la personne du Seigneur Jésus, le Fils de Dieu, est simple et profonde. Elle est révélée dans la parole de Dieu. Par le Saint Esprit, les enfants de Dieu peuvent la connaître et la comprendre. En revanche, elle dépasse la capacité de l’esprit humain. Mais la foi saisit les déclarations de l’Ecriture et adore.

Dans l’éternité passée, avant le temps

1. Le Dieu éternel
« Au commencement était la Parole ; et la Parole était auprès de Dieu ; et la Parole était Dieu » (Jean 1 :1)
« Lequel, étant en forme de Dieu, n’a pas regardé comme un objet à ravir d’être égal à Dieu » (Phil. 2 :6)

Dans l’éternité (passée), avant le temps, Dieu le Fils était. Il est sans commencement, il existe éternellement, il est aussi élevé et il a la même dignité et la même gloire que Dieu le Père et Dieu le Saint-Esprit.

2. Le Fils éternel
« Personne ne vit jamais Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, lui, l’a fait connaître» (Jean 1 :18)
« Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant» (Mat. 16 :16)
« Tu m’as aimé avant la fondation du monde » (Jean 17 :24)

Depuis toujours, il est aussi Fils, depuis l’éternité passée, avant le temps. Mais être Fils ne signifie pas nécessairement avoir eu un commencement ou être moins élevé que le Père. Il est, comme déjà mentionné, égal à Dieu et il existe depuis toujours. Cela signifie qu’il était l’objet de l’amour du Père dans l’éternité passée. Il est le Fils de son amour (Col. 1 :13).

Dans le temps sur la terre et maintenant dans le ciel

1. Le Fils éternel de Dieu
« Il s’est anéanti lui-même, prenant la forme d’esclave » (Phil. 2 :7)
« Et la Parole devint chair, et habita au milieu de nous (et nous vîmes sa gloire, une gloire comme d’un fils unique de la part du Père) pleine de grâce et de vérité » (Jean 1 :14)
« Mais quant au Fils : Ton trône, ô Dieu, est aux siècles des siècles » (Héb. 1 :8).

Quand le Fils de Dieu est devenu homme, il a voilé le resplendissement de sa divinité. Il s’est anéanti, sinon nous humains, nous n’aurions pas pu le voir (Exode 33 :20). Néanmoins, il est toujours resté le Fils éternel de Dieu. En tant que tel, il est omniprésent (Jean 1 : 18), omniscient (Jean 18 :4) et omnipotent (Jean 18 :6). Même après sa résurrection et son ascension, il reste Dieu pour l’éternité.

2. Le Fils de Dieu engendré par le Saint - Esprit
« Tu es mon Fils ; aujourd’hui, je t’ai engendré » (Ps. 2 :7)
« L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-haut te couvrira de son ombre ; c’est pourquoi aussi la sainte chose qui naîtra sera appelée Fils de Dieu » (Luc 1 :35)

Le fait que le Seigneur Jésus ait été engendré par Dieu le Saint-Esprit, est aussi une raison pour laquelle il est le Fils de Dieu. C’est ainsi qu’il a été annoncé dans l’Ancien Testament, qu’il a été conçu en Marie (Luc 1 :35), qu’il a été reconnu de Nathanaël (Jean 1 : 49), comme tel que l’aveugle-né lui a rendu hommage (Jean 9 :35-38) et que Thomas lui a parlé en tant qu’homme ressuscité (Jean 20 :28).

Véritable homme

1. Né comme un homme et ayant vécu sur la terre
« Et elle mit au monde son fils premier-né, et l’emmaillota » (Luc 2 : 7)
« Le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » (Luc 19 : 10)

Il y a 2000 ans à Bethléhem, le Fils de Dieu est réellement devenu un homme. Il a un esprit humain (Jean 13 :21), une âme humaine (Jean 12 :27) et un corps humain (Jean 2 :21).
Il a eu faim (Mat. 21 :18), et il a été fatigué (Jean 4 :6). Comme homme, il a dû aller d’un endroit à l’autre (Jean 4 :4), bien qu’il ait toujours été omniprésent en tant que Dieu. En Marc 13 : 32, il est dit que ni les anges, ni le Fils ne connaissent le jour ni l’heure de la venue du Fils de l’homme. Il dit cela comme homme dans la position de serviteur et de prophète. Néanmoins, en tant que Dieu il était omniscient. Ces faits s’élèvent au-delà de notre compréhension humaine, mais la foi le considère comme vrai homme et n’oublie jamais qu’il reste aussi le Dieu infini.

2. Un homme comme nous, mais sans péché
« Il n’y a point de péché en lui » (1 Jean 3 :5)
Le Seigneur Jésus ne différait pas extérieurement de nous humains en qui le péché habite (Rom. 8 :3). Mais il n’y a pas de péché en lui. Il ne pouvait pas pécher, et il n’a pas commis de péché. Ainsi, les cieux se sont ouverts par deux fois sur lui, au début et à la fin de son service comme homme sur la terre. « Et il y eut une voix qui venait des cieux : Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi j’ai trouvé mon plaisir » (Marc 1 :11).

3. En tant qu’homme mort et ressuscité
« A cause de ceci le Père m’aime, c’est que moi je laisse ma vie, afin que je la reprenne » (Jean 10 :17)
Il est allé à Golgotha et a donné sa vie en tant qu’homme. Nous savons pourquoi ! Il y a accompli l’œuvre de la rédemption, afin que nous puissions être sauvés. Il est vraiment mort. Il est allé au paradis en ce qui concerne son esprit et son âme (Luc 23 :43), quant à son corps, il a été mis dans le tombeau (Jean 19 :42). Après trois jours, il est ressuscité. Comme homme ressuscité, il est apparu à Céphas, puis aux douze, enfin à plus de 500 frères à la fois (1 Cor. 15 : 5, 6).

4. En tant qu’homme dans le ciel pour l’éternité
« Sur la nuée quelqu’un assis, semblable au Fils de l’homme » (Apoc. 14 :14)
« Alors le Fils aussi lui-même sera assujetti à celui qui lui a assujetti toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous » (1 Cor. 15 :28)

Après sa résurrection, il est monté au ciel et se trouve maintenant en tant qu’homme glorifié à la plus haute place à la droite de Dieu. - En tant qu’homme, il reviendra enlever l’Assemblée et nous introduire dans la maison du Père. Puis il se présentera devant le monde en gloire.
En tant qu’homme, il exercera le jugement (Apoc. 14 : 14), et de 1 Corinthiens 15 : 28, il ressort clairement qu’il restera homme pour l’éternité. Le Fils en tant qu’homme sera soumis à Dieu dans l’éternité future.
On peut dire qu’il a donné sa vie comme homme dans la puissance divine. C’est aussi dans la puissance divine qu’il est ressuscité comme homme. Puis, comme homme, il est monté au ciel dans la puissance divine (Eph. 4 : 10). En majesté divine, il siège maintenant comme un homme glorifié à la droite de Dieu (Héb. 1 : 3).

Pour résumer

Le Seigneur Jésus est Dieu éternellement, sans commencement, au même niveau que le Père. Il était et est Fils de toute éternité, dans une communion d’amour avec le Père. Il est devenu vrai homme comme nous, mais il était sans péché, n’a pas commis de péché et est inatteignable par le péché parce qu’il est saint. Il reste éternellement homme.
Ce sont des vérités fondamentales de l’Ecriture. Et ce ne sont pas seulement les quelques versets cités qui en témoignent, mais l’ensemble des Écritures. C’est la doctrine du Christ (2 Jean 7-11).



Auteur: M. Billeter
Auteur: « Halte Fest 1997