..

Inscription

<retour
   
Goûter la joie du Seigneur

Le figuier ne fleurira pas, et il n’y aura point de produit dans les vignes; le travail de l’olivier mentira, et les campagnes ne produiront pas de nourriture; les brebis manqueront dans le parc, et il n’y aura pas de bœufs dans les étables;
Mais moi, je me réjouirai en l’Éternel, je m’égayerai dans le Dieu de mon salut. (Hab. 3:17-18)

On dirait aujourd’hui : « j’ai perdu mon emploi, je n’ai plus d’argent et n’ai plus rien à manger. » Qui dirait alors avec Habakuk : « je me réjouirai en l’Eternel » ?

Que faire si je n’éprouve plus la joie du Seigneur dans ma vie ?
 
Confesser mes péchés. Ceux dont je suis conscient afin de retrouver la communion avec le Seigneur (1 Jean 1:9). David confessa son péché et pria : « Rends-moi la joie de ton salut » (Ps. 51:12) et Dieu l’exauça.

• Prendre le temps de m’asseoir aux pieds de Jésus pour écouter sa Parole. Le matin est le meilleur moment. Si j’attends que les soucis et les tensions de la journée m’accaparent, il sera plus difficile de méditer la Parole et d’y trouver du plaisir. Jérémie a dit que les paroles de Dieu ont été pour lui « l’allégresse et la joie de son cœur » (Jér. 15:16).

Obéir à la Parole de Dieu. Le Seigneur dit : « gardez mes commandements, … afin que ma joie soit en vous, et que votre joie soit accomplie. » (Jean 15:10-11)

Prier. Notre joie sera accomplie par des prières exaucées. Le Seigneur Jésus nous dit : « demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit accomplie. » (Jean 16:24)

Considérer l’avenir. Il est possible que je passe par l’épreuve, la tristesse, les déceptions mais si je regarde en avant, attendant l’apparition du Seigneur Jésus, par la foi, je pourrai me réjouir « d’une joie ineffable et glorieuse. » (1 Pi. 1:8)

La vraie joie ne dépendra plus de ce qui m’arrive !



Auteur: « The Lord is near » 2005