..

Inscription

<retour
   
Fidèle dans un monde difficile

« Sois un poisson vivant qui nage contre le courant ». Plus facile à dire qu’à faire ! Ne sommes-nous pas, malheureusement souvent, noyés dans la masse de ceux qui ne portent pas le précieux nom de Christ ? Au lieu de dégager la bonne odeur de Jésus Christ autour de nous, nous sommes emportés par le courant de pensées et la façon de vivre de ce monde.
Je désire, avec l’aide du Seigneur, rappeler quelques personnes dans la Bible qui n’ont pas succombé à ce danger et qui peuvent nous encourager à vivre fidèlement pour notre Seigneur, même dans un entourage difficile.

Daniel
Le premier, c’est Daniel (Dan. 1). Jeune homme, il se trouvait déporté comme prisonnier à Babylone. A la cour d’un roi idolâtre, il est confronté à la souillure du monde. Sa position ne lui permettait pas d’y échapper. Mais Daniel « arrêta dans son cœur qu’il ne se souillerait point ». Il a pris une décision ferme dans son cœur et il comptait sur Dieu pour la mettre en pratique. Quel encouragement de lire la suite : « Dieu fit trouver à Daniel faveur et grâce auprès du prince des eunuques ».

Noé
Regardons aussi la situation de Noé (Gen. 6). De son époque, Dieu lui-même a dit qu’elle était caractérisée par le fait que les pensées des hommes « n’étaient que méchanceté en tout temps ».  Mais Noé a trouvé grâce aux yeux de l’Eternel. Pourquoi ? Parce qu’il marchait avec Dieu. N’est-ce pas dans cette communion constante avec Dieu que se trouve le secret de la vie d’un vainqueur ? Héb. 11:7 qui nous rappelle Noé, nous montre deux piliers d’une marche avec Dieu : la foi et l’obéissance. Faisons comme Noé en croyant ce que Dieu dit et en mettant en pratique sa Parole.

Joseph
Joseph aussi a montré de la fidélité dans des circonstances très difficiles (Gen 39). Fait esclave en Egypte, il n’a pas désespéré mais il a été fidèle en toutes choses et Dieu était avec lui. Lorsque la tentation est survenue, il en est sorti victorieux. Ce n’est pas parce qu’il était meilleur que nous qu’il y est arrivé. C’est plutôt parce qu’il haïssait le mal (voir v.9) et parce qu’il a pris la fuite au moment crucial. Sachons être des vainqueurs en fuyant la convoitise comme Joseph (voir aussi 1 Cor. 6:18 ; 1 Cor. 10:14 ; 1 Tim. 6:11 ; 2 Tim. 2:22).

Nous pourrions encore continuer à étudier les vies de bien d’autres hommes et femmes de Dieu. Timothée était exhorté à demeurer dans les choses qu’il avait apprises (« mais toi » en contraste avec le déclin de la chrétienté en 2 Tim 3). Anne s’attendait à Dieu dans un temps où chacun faisait ce qui était bon à ses propres yeux (1 Sam 1). Josué a choisi d’être fidèle, lui et sa maison (Jos 24).
Soyons encouragés par ces exemples à vivre fidèlement pour le Seigneur Jésus jusqu’à ce qu’il vienne.



Auteur: Philip Graf